Les nouveaux variants du Coronavirus augmentent-ils les chances de réinfection ?

Les nouveaux variants du Coronavirus augment-ils les chances de réinfection

Alors que les variants du coronavirus se multiplient en France, la question qui vient naturellement est celle de savoir si les personnes ayant déjà été malade du coronavirus peuvent être malade une nouvelle fois d'une des variantes. En effet, si tel était le cas, la perspective de l'atteinte de l'immunité collective, pour beaucoup associé à un retour à la vie normale, s'éloignerait de façon importante. Qu'en est-t-il ? Est-il possible d'être contaminé par un nouveau variant du coronavirus lorsqu'on a déjà été malade ? Dans cet article, nous allons essayer de faire le point sur les connaissances scientifiques à ce sujet.  

De nombreuses études nous ont permis de démontrer que, dans bien des situations, la première infection peut fournir une protection adéquate contre des maladies graves pendant au moins quelques mois. Cette protection peut être obtenue soit par une réponse immunitaire humorale (autrement dit, des anticorps), soit par une réponse cellulaire (Les lymphocytes T cibleront les cellules malades et les élimineront.). Suivant un procédé presque automatique, les anticorps reconnaîtront le virus et procèderont à son élimination ; et cela, s’ils demeurent toujours présents dans l'organisme après la première infection. Par contre, des cellules spécifiques seront amenées à redémarrer la production d’anticorps, si l’organisme conçoit qu’ils en manquent. Ces cellules spécifiques sont appelées des cellules mémoire. Dans le même temps, les lymphocytes T neutralisent les cellules infectées par le virus. Le danger se réfère le plus souvent aux différentes mutations du virus, qui empêchent ce dernier d'être reconnu par notre système immunitaire, de sorte que les anticorps et les cellules tueuses se retrouvent incapables d’agir.

En ce qui concerne la variante anglaise, les toutes premières analyses se révèlent être assez conciliantes. Les mutations favorisent une meilleure insertion du virus au sein de nos cellules et participent ainsi à augmenter leur infectivité. Cependant, elles ne changeront pas les points-clés de la réponse immunitaire, contrairement aux variantes sud-africaine et brésilienne. Tenant compte de ces deux dernières variantes, au moins une mutation altère une protéine clé du virus. Il s’agit de la protéine Spike, le point d'attache, permettant au virus de s’ancrer à nos cellules. C'est la principale cible des anticorps. Des études in vitro initiales ont montré que les anticorps de patients guéris peuvent être 10 fois moins efficaces contre ces variantes.

Achat Masque FFP2 en ligne

Est-ce vraiment concevable qu’elles rendent complètement obsolète la réponse immunitaire ? Au regard du nombre accru de cas enregistré dans la ville de Manaus au Brésil, une ville qui espérait avoir atteint un seuil de patients suffisant pour dépendre de l'immunité collective, on pourrait être tenté de répondre par l’affirmatif à cette question. Cependant, il n'y a pas assez de recul pour le savoir avec exactitude. En théorie, on peut s'attendre à ce que les lymphocytes T agissent par la suite et aident à éliminer le virus. François Balloux, professeur de génétique à l'University College de Londres, a déclaré qu’à travers des études, le corps humain se souvient de la réponse cellulaire près de 17 ans après avoir été infecté par le Sars-CoV-1. S'il n'y a pas d'anticorps neutralisant, la réponse sera légèrement plus lente et n'empêchera pas l'apparition de certains symptômes. Mais cela suffit pour éviter les formes graves.

Une équipe d'immunologistes de l'Institut Karolinska en Suède a rassemblé les dernières données de la littérature scientifique concernant l'immunité cellulaire au Sars-Cov-2. D’après ces données, cette immunité semble très appropriée, donc une réussite. Les personnes qui n'ont pas d'anticorps anti-SARS-CoV-2 détectables dans leurs échantillons de sang peuvent toujours bénéficier d'une immunité cellulaire.

S'il y a des mesures de protection, il peut encore y avoir de nouvelles infections. Nous espérons tout simplement qu'elles ne seront pas aussi graves tenant compte de la première infection. C'est le cas de la grippe, où malgré la couverture vaccinale et l'immunisation de certaines personnes, le virus se propage toujours. Mais progressivement, les mutations se concentrent entre elles, et les variantes finissent par se rendre invisibles face à un système immunitaire pourtant prêt à combattre. Il n’est quasiment pas possible d'être infecté successivement chaque année par le virus de la grippe et d’en souffrir, car la différence entre les virus est très faible. Pendant de nombreuses années, les mutations n’ont cessé de progresser, amenant le système immunitaire à ne plus reconnaître du tout le virus.

Bien que cet avenir reste pour le moment hors de portée en ce qui concerne le Covid-19, des cas d'infection plus graves ne sont pas impossibles. En effet, ces exemples ont également été observés, d'abord chez un patient du Nevada et, plus récemment, au Brésil. Dans le même sens, François Balloux fait part de l’importance d’étudier ces cas particuliers, afin de mieux les appréhender. Le système immunitaire est si complexe qu'il peut en effet émettre différentes réponses vis-à-vis de certaines personnes.

Seul le terrain reste le vrai juge de paix. Verrons-nous plus de cas parmi des personnes déjà malades ? Une réponse sera apportée dans quelques semaines. Espérons pouvoir y répondre au plus tôt.

__________________________________________________________

Masque FFP2

Face à l'essor de nouveaux variants du coronavirus, plus contagieuses, plusieurs pays ont fait le choix de rendre obligatoire le port du masque de type FFP2 (comme l'Autriche et une partie de l'Allemagne). il s'agit en effet d'un masque de protection plus protecteur, car il s'agit du seul type de masque à filtrer à la fois l'air inspiré et l'air expirée, ce qui permet d protéger le porteur et son environnement.

Afin de permettre au plus grand monde d'avoir accès aux masques FFP2 utilisés par le personnel médical, nous avons crée le site d'achat en ligne Achat-Masque-FFP2.fr. Vous pouvez réaliser votre achat de masque FFP2 directement en ligne et les recevoir quelques jours après directement à votre domicile. 

 

Liquid error (sections/article-template.liquid line 18): Could not find asset snippets/brbp.liquid

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés